• Friends...

    Au collège je n'ai pas fait de crise d'adolescence. A la fac j'ai été une étudiante des plus calme. Je ne sortais que très très peu, pratiquement jamais, bref une honte.
    La colocation a été une des périodes les plus sympas de ma vie. C'était tranquille, je me suis laissé guider, pas de stress (sauf pour les examens..). Quand j'avais un coup de blues je pouvais compter sur mes amies enfin une en particulier. Pratiquement tous les soirs on entrait dans des discussions qui pouvaient nous mener tardivement, on s'était fixé une limite : 22h22. (pourquoi cette heure là ? je n'en sais rien). Bien évidemment je suis certaine que nous l'avons dépassé bien souvent. On parlait de tout et de rien. En tout cas ça me faisait du bien de parler, de vider mon sac même si je ne me dévoilais jamais vraiment. Par la suite ; ces discussions quotidiennes m'ont terriblement manqué.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :